Ouverture des paris en ligne : une manne supplémentaire pour le sport français

10 juin - 2008
Réglementation

Le ministre du Budget, Eric Woerth, a dévoilé lors d’une conférence de presse organisée le 6 juin dernier à Roland-Garros le projet français en matière d’ouverture « maîtrisée » du marché des jeux en ligne d’ici fin 2009. Un projet de loi devrait être présenté au Parlement lors de la session d'automne et devrait offrir, entre autre, la possibilité aux organisateurs sportifs d'organiser eux-mêmes des paris en ligne sur leurs propres événements, « sauf pour les clubs ». Cette annonce est synonyme de ressources supplémentaires pour le sport français. Le retour financier devrait s’effectuer sur la base d’un prélèvement de type CNDS, avec un taux d’environ 2,50 % des recettes générés. Outre les paris en ligne, des partenariats avec des clubs professionnels pourraient constituer un apport d’une centaine de millions d’euros. La balle est désormais dans le camp de la Commission européenne qui devrait prochainement examiner les propositions françaises.
> Consulter nos fiches consacrées au CNDS