Les projets des ligues de volley et de basket inquiètent les élus

6 mars - 2018
Réglementation

Dans un communiqué du 15 février, l’Andes (Association nationale des élus en charge du sport) a annoncé avoir saisi le ministère des Sports et la commission CERFRES, suite aux inquiétudes des maires et adjoints au maire en charge des sports en raison des projets des Ligues professionnelles de Volley-ball et de Basket-ball. La Ligue Nationale de Basket-Ball a validé en juin dernier une nouvelle charte graphique des terrains pour les clubs de Pro A et Pro B, en plus des modifications de la FIBA sur les panneaux d’affichage et l’horloge des 24 secondes. La Ligue Nationale de Volley souhaite, quant à elle, réformer le modèle du championnat de France et imposer dès la saison 2018-2019, une série de nouvelles dispositions pour les salles qui devront désormais être équipées d’un sol unique, de leds publicitaires et d’un écran géant.
"Si ces nouvelles dispositions vont dans le sens d’une meilleure visibilité via l’amélioration de la retransmission TV des matches et d’un accroissement des recettes pour les clubs", l’association des élus aux sports rappelle que "la grande majorité des salles concernées par ces mesures sont de propriété communale". Et que, "à ce titre, dans le contexte budgétaire actuel, ces réformes contraignent et impactent directement les finances locales". Dans le cadre des travaux parlementaires actuels au Sénat avec le vote d’une résolution relative aux normes et règles fédérales, l’Andes rappelle que les modifications de classification et de règles techniques sur les équipements sportifs relèvent de la compétence des fédérations et non des ligues professionnelles en référence à l’article 9 du décret n°2002-762 du 2 mai 2002 et complétées par le décret n°2006-2017 du 22 février 2006.