Des propositions pour le développement de l’économie du sport

23 juil - 2019
Divers

Dans un avis adopté le 9 juillet, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a formulé 11 préconisations de nature à favoriser le développement de l’économie du sport.

L’économie du sport représente un enjeu grandissant, tant sur le plan de la création de richesses (la dépense sportive avoisine les 40 milliards d’euros en France et connaît une croissance dynamique) que sur celui des externalités positives (santé, bien-être, inclusion sociale, etc.) ou négatives (dopage, corruption, atteintes à l’environnement, etc.) qu’elle génère. Au moment où la France se prépare à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 et où un projet de loi «Sport et société» devrait, à la fin de l’année 2019, être examiné par le Parlement, le CESE formule 11 préconisations de nature à favoriser le développement de l’économie du sport autour de trois axes. En premier lieu, l’offre de sport doit mieux s’adapter à une demande évolutive et aux besoins émergents. En deuxième lieu, il s’agit de mieux rééquilibrer, redistribuer et diversifier les financements. Enfin, sur le plan institutionnel et juridique, le CESE préconise d’autoriser le statut de société coopérative d’intérêt collectif et d’étendre l’obtention de l’agrément sport aux SCIC et non plus aux seules associations.

> Lire l'avis