Le calendrier de la reprise des activités sportives

11 mai - 2021
Réglementation

Etablissements sportifs de plein air
- 19 mai : l’activité reprend sans restriction pour les seuls pratiquants prioritaires. Pour les non-prioritaires, seuls les sports sans contact peuvent redémarrer. Côté spectateurs, une jauge de 35 % du public s’applique, ainsi qu’un plafond de 1.000 personnes maximum.
- 9 juin : les sports avec contact reprennent pour tout le monde. Pour le public, la jauge passe à 65 % et le plafond maximal de public à 5.000 personnes. Recours au pass sanitaire dès que le seuil de 1.000 personnes est franchi.
- 30 juin : la jauge de public passe à 100 %, le pass sanitaire demeure obligatoire au-delà du seuil de 1.000 spectateurs. Le préfet garde la possibilité de plafonner le nombre de spectateurs.

Etablissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport, sport indoor)
- 19 mai : les établissements rouvrent uniquement pour les pratiquants prioritaires, notamment pour les mineurs en milieu scolaire, en périscolaire et pour les activités extrascolaires. Côté public, la jauge est fixée à 35 %, avec un plafond de 800 spectateurs.
- 9 juin : les sports sans contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires, dans le respect d’une jauge d’accueil de 50 %. Côté spectateurs, la jauge passe à 65 % avec un plafond fixé à 5.000 personnes. Le recours au pass sanitaire est indispensable au-delà de 1.000 spectateurs.
- 30 juin : tous les sports sont autorisés. Dans le public, la jauge d’accueil passe à 100 %. Le pass sanitaire reste de rigueur et les préfets ont la possibilité de fixer un plafond maximal de spectateurs.

Pratiques sportives en extérieur
- 19 mai : la pratique sportive sera possible en groupe de 10 maximum et sans contacts.
- 9 juin : le nombre de personnes autorisées passe à 25 et les sports de contacts sont à nouveau autorisés.
- 30 juin : plus aucune limitation pour le sport en extérieur.

Compétition sportive de plein air sur l’espace public (surf, courses de voile, motonautisme, marathons, trails, courses cyclistes...)
- 19 mai : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 50 participants (en simultané ou par épreuve). Côté spectateurs, leur présence ne sera pas autorisée s’ils sont debout, comme dans le virage d’un col. Dans le cadre de spectateurs assis, la jauge sera fixée à 35 % de la capacité d’accueil du lieu avec 1.000 personnes maximum. La consommation de nourriture et de boissons suivra le même protocole que ceux des restaurants ou cafés. Sur le parcours, les rassemblements seront de dix personnes maximum.
- 9 juin : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 500 participants (en simultané ou par épreuve). Côté spectateurs, leur présence ne sera pas autorisée s’ils sont debout. Pour les spectateurs assis, la jauge sera fixée à 65 % de la capacité d’accueil du lieu, avec 5 000 personnes maximum. La consommation de nourriture et de boissons suivra le même protocole que ceux des restaurants ou cafés. Sur le parcours, les rassemblements seront de dix personnes maximum.
- 30 juin : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 2.500 participants (en simultané ou par épreuve) et avec utilisation du pass sanitaire au-delà de 1.000 personnes lorsque cela est possible. Côté spectateurs, ils devront respecter une jauge de 4m2 s’ils sont debout, et la capacité d’accueil sera fixée par le préfet. Il décidera également de la jauge pour les spectateurs assis, définie "en fonction des circonstances locales et des mesures barrière."