La réforme territoriale menace le financement des infrastructures sportives

Le projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales a été voté mardi 28 septembre à l’Assemblée Nationale. Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a aussitôt fait part de son inquiétude devant l’interdiction du cumul des subventions d’investissement dans les infrastructures sportives.

En effet, accordées par dérogation dans un premier temps, les subventions d’investissement accordées dans le domaine du sport par les différentes collectivités ne pourront plus se cumuler à partir du 1er janvier 2012, menaçant ainsi la réalisation de nombreux projets d’équipements sportifs.

Le CNOSF indique qu’une telle disposition ‘’fragilise la capacité de construction ou de rénovation des équipements sportifs nécessaires à la pratique sportive et aux équilibres de la société française’’ et demande au Gouvernement et au Parlement d’amender le texte concerné.

Le 29 septembre dernier, Brigitte Bourguignon, secrétaire nationale du PS en charge du sport, a également critiqué le projet de réforme territoriale considérant qu’elle mettait ‘’en danger’’ le sport en France, en raison de l’interdiction des financements croisés des collectivités, rappelant que ces dernières finançaient jusqu’à 90% du sport.