Les petites villes devront augmenter les impôts pour financer les équipements

L’Association des petites villes de France (APVF) vient de révéler les résultats d’une enquête menée auprès de 330 communes de 3.000 à 20.000 habitants sur leur politique fiscale. On y apprend notamment que plus de 50 % des communes n’ont pas augmenté les impôts mais que 75% d’entre elles pensent qu’une hausse des taux sera inévitable dans les cinq ans à venir. A cela, deux raisons principales : le désengagement de l’Etat dans 69% des cas et la nécessité de financer des équipements structurants (67%) comme les installations sportives.

> Consulter la synthèse des résultats sur le site de l’APAV