L’utilisation des colles et résines pour la pratique du handball

La problématique de l’utilisation des colles et résines avait été abordée lors de l’examen par la Cerfres (Commission d’examen des règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs) en juin 2015 du projet de règlement relatif aux équipements sportifs de la Fédération Française de Handball (FFH). Aussi, l’Association nationale des élus en charge du sport (ANDES) et l’Association des Maires de France (AMF) avaient proposé un modèle type d’arrêté à destination des communes (dans le cadre des pouvoirs de police du maire) pour réglementer l’utilisation des colles et résines dans les équipements occupés par les clubs de handball.
Un an après l’application de cette mesure, l’ANDES dévoile les résultats d’un sondage réalisé entre mars et septembre 2016, valant bilan d’étape sur cette problématique.
Ainsi, 27% des 288 communes ayant répondu à l’enquête ont pris un arrêté d’interdiction d’utilisation des colles et résines. Parmi elles, 71% d’entre elles ont pris une interdiction totale des colles et résines, 28% ont pris une interdiction partielle des colles et résines et 42% ont rencontré des problèmes d’application lié notamment à l’absence de coopération des parties prenantes ou le non-respect des clubs visiteurs. Et parmi les villes qui n’ont pas pris d’arrêté (soit 73 %), 37% prévoient de prendre un arrêté pour la saison prochaine.
Consciente de cette problématique, la Fédération Internationale de Handball (IHF) réfléchit actuellement à un projet de ballon pouvant être utilisé sans colle ni résine.