Un toit pour Wimbledon

Le plus vieux tournoi du monde a devancé Roland-Garros en entreprenant des travaux, commencés fin 2006, pour palier les interruptions fréquentes liées à la pluie.
Les organisateurs ont décidé de construire un toit rétractable sur le Central à l’instar de l’Open d’Australie.
Outre le toit, le chantier, estimé à environ 185 millions d’euro, comprend également la reconstruction du court n°1, un centre permanent pour les médias, la réfection des locaux pour les joueurs et la capacité des gradins devrait passer de 13.800 à 15.000 places l’an prochain.