Les stades sud-africains au rendez-vous

La Coupe des Confédérations (14-28 juin) vient de s’achever. Et les brésiliens ne sont pas les seuls vainqueurs d’une compétition qui a permis à l’Afrique du Sud de tester quatre des dix stades qui accueilleront la Coupe du Monde de football en 2010 (11 juin-11 juillet) à l’image du Free State Stadium de Bloemfontein (photo). Construit en 1952, l’enceinte a connu d’importantes transformations portant sa capacité actuelle à 48.000 places. Les trois autres stades qui ont accueilli les matchs de ces deux dernières semaines ont eux aussi nécessité des aménagements, à savoir le Royal Bafokeng Stadium (construit en 1999 dont la capacité a été portée à 42.000 places), le Ellis Park (1982 ; 60.000) et le Loftus Versfeld Stadium (1906 ; 50.000). L’année prochaine, six nouveaux stades viendront compléter ces infrastructures sportives, Durban Stadium (70.000 places), Mbombela (46.000), Greenpoint (70.000), Nelson Mandela Bay / Port Elizabeth Stadium (49.500) et Peter Mokaka (45.000), ainsi que le Soccer City Stadium (94.700 places), rénové pour l’occasion. A un an du début d’une des plus grande compétition sportive au monde, la répétition s’est plutôt bien déroulée, les équipes ayant reconnu la qualité des installations. (Photo : Anesh Debiky / Pressfoto Ulmer / Picture Alliance / Flash Press)