Evolution du règlement des terrains de football et de leur éclairage

Face au trop faible taux d’installations de football classées (60% des 27.959 installations recensées), la fédération française de football (FFF) a créé plusieurs nouveaux niveaux de classement et également modifié la réglementation relative à l’éclairage.

Classement

– le classement « Foot A11 » qui s’ajoute aux niveaux 1 à 6 déjà existants : concerne les installations qui ne disposent pas d’installations en dur et ne répondent donc pas totalement à tous ces critères (ni vestiaires, ni local arbitre) ou partiellement (vestiaires ou local arbitre), alors qu’ils pourraient accueillir des compétitions ou en accueillent déjà.

– 4 niveaux pour la pratique du football à effectif réduit (Foot A8, Foot A5, Foot A4 et Foot A3) : création d’un cadre règlementaire relatif aux installations utilisées pour le Football Animation permettant d’accompagner les pratiques avec le souci d’apporter une meilleure sécurité à ses jeunes joueurs et joueuses. Le nouveau règlement n’impose pas une application rétroactive de ces dispositions

– ajout d’un niveau de classement transitoire dénommé « Niveau Travaux » : doit permettre à un club de continuer à utiliser son installation au niveau de son classement précédent (sous réserve que la réalisation des travaux fasse l’objet d’un engagement ferme ; que les travaux réalisés sur cette installation ne mettent pas en danger l’intégrité physique des acteurs du match et du public ; qu’il permette l’exercice normal des activités sportives).

Eclairage

– ajout d’un niveau EFoot A11 pour les installations existantes : bénéficiant à plusieurs centaines d’équipements existants, qui sont déjà ou pourraient être utilisés pour certaines compétitions départementales (à l’exception de la 1re division masculine senior de District). Les obligations relatives à la hauteur minimale des mâts (14 m au lieu de 18) et à la puissance d’éclairement (100 lux) sont moindres. Le relevé des éclairements horizontaux sera à renouveler tous les vingt-quatre mois.
Ce niveau ne concerne que les installations déjà identifiées et ne peut pas permettre le classement de nouvelles installations.

– création d’une réglementation éclairage EFutsal : composé de quatre niveaux, de EFutsal 1 à EFutsal 4, selon le degré de compétition (internationale à départementale). Les exigences sont identiques à celles des autres sports collectifs en salle, et notamment celles du handball (Cf. Fiche Ubisport E232 « L’éclairage des salles et terrains de sport »).  

La FFF répond ainsi aux inquiétudes souvent exprimées par les municipalités quant aux coûts liés aux travaux de réalisation, de mise en conformité et de maintenance de leurs équipements, en réduisant son niveau d’exigence, et estime à près de 65 millions d’euros les économies réalisées.

Ces principales modifications ont été présentées à la Commission d’examen des règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs (CERFRES) le 27 février 2014. Ces dispositions réglementaires ne seront opposables aux tiers qu’une fois publiées au Bulletin Officiel du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative.